Accueil / Réglementation thermique / Réglementation thermique et rénovation d’habitat

La Réglementation Thermique 2020 encadre les constructeurs du bâtiment et concerne la rénovation et la construction en neuf d’une maison. Depuis l’instauration de la Réglementation Thermique 1974, le professionnel du bâtiment travaille dans une grande amélioration de matériaux utilisés afin de limiter la consommation d’énergie. Mais la RT 2012 actuelle n’est plus en vigueur, il est important de procéder à la rénovation énergétique du logement pour qu’elle puisse respecter la RT 2020.

Qu’est-ce que la Règlementation Thermique 2020 ?

La réglementation thermique 2020 consiste à réunir toutes les normes concernant la construction et la rénovation des maisons passives et des bâtiments à énergie positive. Un bâtiment rénové et qui répond aux directives de la Réglementation Thermique 2020 doit obligatoirement avoir une consommation d’énergie de chauffage inférieure à 12 kWhep par m². La consommation totale en énergie pour les appareils ménagers tels que l’éclairage, l’eau chaude sanitaire et appareils électriques doit également être inférieure à 100 kWh par m². Les normes RT visent alors le zéro gaspillage énergétique suivi d’une production d’énergie considérable. Elles rendent aussi les propriétaires comme un acteur principal de la rénovation thermique.

Pourquoi la RT 2020 ? Et quand entrera-t-elle en vigueur ?

D’après Renostyl, le secteur du bâtiment représente plus de 40 % du total d’énergie consommée à Nantes, devant le secteur industriel et le transport. La construction de maison qui est en plein essor est donc le responsable de l’évaporation de plus de 40 % de CO2 dans l’atmosphère. La mise en place de la rénovation thermique 2020 a pour objectif de réduire le gaspillage d’énergie et l’émission du CO2 responsable de l’effet de serre. Pour ce faire, la RT 2020 recommande à tous les professionnels de bâtiment de rénover les maisons existantes en bâtiments autonomes pour favoriser l’économie d’énergie. Les normes RT 2020 dans le secteur bâtiment deviendront obligatoires pour les rénovations et constructions neuves dès la fin 2020. Certains travaux ont déjà élaboré depuis 2014 comme la rénovation des bâtiments publics. D’autres expérimentations devraient avoir lieu dès la fin 2018. Toutefois, avec les difficultés financières de chaque ménage et l’insuffisance technique des professionnels, l’entrée en vigueur de la RT 2020 risque d’être prolongée en 2025.

L’application de la RT sur l’existant

La réglementation thermique sur l’existant s’applique depuis avril 2008 pour les rénovations des bâtiments résidentiels construits après 1948 mesurant plus de 1000 m². La réglementation énergétique définit alors un objectif considérable de performance globale concernant tous les bâtiments rénovés. Depuis novembre 2007, pour les autres projets de rénovation de maison, la réglementation thermique consiste à augmenter la performance énergétique élément par élément. Lorsqu’un professionnel du bâtiment décide d’installer ou de remplacer un équipement d’isolation, un élément de chauffage, de refroidissement, de production d’eau chaude, de ventilation, ou d’autre type d’équipement d’éclairage utilisant comme source les énergies renouvelables, il doit impérativement installer des produits plus performants. Ils doivent être supérieurs aux critères minimaux cités dans l’arrêté du 22 mars 2017. Ce dernier est relatif à tout ce qui concerne les caractéristiques thermiques et rénovations énergétiques des maisons existantes. Le niveau de performance énergétique d’un bâtiment existant est également fonction de la zone climatique. Par exemple, pour effectuer des travaux d’isolation thermique des combles perdus, la Réglementation Thermique exige formellement une résistance thermique minimale de 4,5 W/m². C’est-à-dire plus de 15 cm d’isolant thermique en fonction du matériau utilisé.