Accueil / Modes de chauffage / La vitesse de chauffage des locaux : solutions pour une faible inertie thermique

La vitesse de chauffage d’un système, ou le temps qu’il faut pour atteindre la température idéale dans la maison, est un élément qui ne peut manquer dans la technologie de l’habitat moderne. Non seulement parce que c’est beaucoup plus agréable quand une pièce se réchauffe – ou se refroidit en moyenne saison – plus vite, mais aussi parce que cela profitera à la consommation d’énergie et, par conséquent, à la facture. La capacité d’un système à répartir au mieux la température dépend principalement des matériaux avec lesquels la maison est construite et de leur capacité à conduire la chaleur dans les différentes pièces qui la composent : c’est là que se trouve la propriété appelée inertie thermique de la maison. Les matériaux entrent en jeu.

L’inertie thermique et son rôle dans l’efficacité énergétique

Par inertie thermique, on entend la capacité d’un matériau à changer sa température par rapport aux conditions thermiques extérieures avec lesquelles il entre en contact : en d’autres termes, c’est la vitesse à laquelle un élément chauffe ou se refroidit en réaction aux changements de température. Pour évaluer l’efficacité thermique d’un système de plancher, l’inertie thermique est l’un des paramètres les plus importants :

– si l’inertie est faible, la température ambiante atteint beaucoup plus rapidement le niveau souhaité et, en même temps, est capable de maintenir la consommation d’énergie la plus faible :

– en cas d’inertie thermique élevée, les matériaux mettront plus de temps à atteindre la température, donc, avant même de chauffer une pièce, il est parfois nécessaire de démarrer le système de chauffage même quelques heures plus tôt. Le rôle que joue l’inertie thermique dans l’efficacité énergétique d’une maison est déjà évident : pour une maison vraiment performante, l’idéal est d’utiliser des matériaux dont l’inertie reste faible.

Les solutions à faible inertie thermique

Le chauffage par le sol est l’alternative moderne aux radiateurs : l’avantage économique qu’ils apportent est donné par les économies d’énergie plus importantes qui peuvent être appréciées et, en même temps, par une répartition plus uniforme de la chaleur dans chaque pièce. Le plancher radiant est un système de chauffage par le sol à la pointe de la technologie, composé de tuyaux présents sous le plancher dans lesquels l’eau chaude circule à des températures d’environ 30 °, nettement inférieures à celles atteintes par la chaudière traditionnelle – qui atteint au moins 70 °.

Parmi les principaux avantages, nous retrouvons :

– la faible épaisseur due au type de matériau utilisé qui en fait des candidats idéaux pour la rénovation, car ils ne pèsent pas excessivement sur les sols et les greniers et allègent la chape

– facilité d’installation

– la vitesse à laquelle ils atteignent la température désirée

La chape joue le rôle déterminant sur ce dernier point : il existe sur le marché des solutions à faible inertie thermique, permettant une propagation plus homogène et plus rapide de la chaleur. Ce dernier est donné, en plus du type de matériau, également par l’épaisseur qui, plus elle est petite, plus la chaleur atteindra rapidement les pièces.

 

L’épaisseur totale du revêtement de sol et de la chape peut varier, mais il existe maintenant sur le marché des systèmes de plancher radiants complets qui contiennent en seulement 5 centimètres l’isolation standard, le système de rayonnement et la chape de très faible épaisseur.

Conclusion

Quel que soit le système de chauffage que vous souhaitez installer chez vous, suivez les conseils d’un expert sur les meilleurs matériaux qui permettent une diffusion homogène et uniforme de la température. Bien que l’investissement initial puisse être plus important que les solutions plus traditionnelles, le gain le plus important se fera au fil du temps, lorsque l’efficacité énergétique du système permettra de récupérer les coûts et de réaliser des économies sur la facture.