Accueil / Blog / 4 choses à savoir avant d’installer une chaudière à bois chez soi

Qu’il s’agisse d’un système qui fonctionne au bois ou à l’électricité, le chauffage est indispensable pour toutes les demeures. Il permet en effet de préserver le confort thermique des habitants et de les protéger pendant la saison hivernale. Si vous êtes tenté par la pose d’une chaudière à bois, voici quatre éléments que vous devriez prendre en compte.

1. Faut-il choisir une chaudière à bûches ou à pellets ?

L’installation d’une chaudière à bois garantit un excellent confort thermique au sein de la demeure. Il faut en effet noter que cette solution est pratique et convient par ailleurs aux zones qui ne sont pas encore raccordées au gaz. Il existe deux types de chaudière à bois : les chaudières à bûches et les chaudières à pellets. Les premières fonctionnent avec des bûches complètes tandis que les secondes utilisent des résidus de l’industrie du bois (qu’on appelle des granulés ou des pellets). Quel que soit le système de chauffage choisi, vous bénéficierez d’une performance thermique plutôt élevée.

Toutefois, en fonction de vos besoins, un appareil peut se révéler plus pratique qu’un autre. Sur le plan de l’alimentation, la chaudière à bûches nécessite plus de manutention : vous devez par exemple remplir le foyer de façon manuelle à la fin de chaque cycle de chauffage. Pour sa part, la chaudière à granulés possède un corps de chauffe qui est directement alimenté grâce à un système particulier : les granulés sont donc amenés depuis le silo de stockage jusqu’à la chambre de combustion.

En outre, sur le plan de la performance, les chaudières à granulés offrent un rendement compris entre 90 et 93%, tandis que les appareils à bûches offrent de 70 à 80 % pour les meilleurs modèles. En revanche, concernant le coût du matériel, il faut noter que les inserts à pellets coûtent nettement plus cher par rapport aux chaudières à bûches. On peut ainsi compter une différence de 4000 euros et plus selon le modèle. Il vous revient donc de prendre en compte vos besoins réels avant de réaliser votre achat. 

2. Utiliser un combustible écologique et peu coûteux

D’une manière générale, l’utilisation de la chaudière à bois n’a pas d’impact sur la production de gaz à effet de serre. Que ce soit une chaudière à bûches ou à pellets, la combustion du bois est à la fois écologique et économique. Les bûches représentent d’ailleurs l’énergie de chauffage la moins chère du marché. En effet, elles affichent un prix qui tourne autour de 0,038 € par kWh.  Aussi, le bois de chauffage présente un bilan carbone neutre. Cela signifie que pendant un cycle de chauffage, le taux de CO2 rejeté pour la combustion est compensé par le taux de CO2 absorbé lors de la croissance de l’arbre. La combustion du bois permet par ailleurs de réchauffer agréablement la pièce et de maintenir un confort optimal au sein de votre demeure.

La pose d’une chaudière à bois est aussi une option authentique, qui apporte du cachet et qui ennoblit votre demeure. C’est définitivement un choix idéal, comparé à des solutions plus coûteuses comme le gaz ou le fioul.  Aussi, les experts affirment que le fait de se chauffer au bois permet d’économiser entre 1000 et 2000 euros par an, par rapport au chauffage à l’électricité.

3. Bien choisir son combustible

Il existe différents types de bois pour le chauffage domestique. Sur le plan de la variété, on distingue par exemple le bois compressé et le bois vert. Le bois compressé offre un rendement appréciable, avec une durée de combustion bien plus élevée, ainsi qu’un pouvoir calorifique supérieur. En revanche, le bois vert possède un fort taux d’humidité et sa combustion peut dégager des odeurs désagréables. Il n’est donc pas adapté pour un chauffage correct à domicile.  Vous devez par ailleurs noter que la demande de bois connait un essor impressionnant ces derniers mois. Les entreprises font face à une demande de plus en plus importante, car de nombreuses personnes font le choix de se chauffer au bois. Il faut donc veiller à sélectionner minutieusement votre bois de chauffe afin de ne pas tomber sur un combustible de mauvaise qualité. 

4. Comment entretenir sa chaudière à bois ?

L’entretien d’une chaudière à bois est aussi important que son installation : vous devez en effet adopter de bonnes habitudes pour préserver l’état de votre matériel et assurer sa longévité. En règle générale, on conseille de faire appel à un professionnel au moins une fois par an. Ce dernier pourra vérifier le fonctionnement global de la chaudière, nettoyer ses différentes composantes, puis contrôler ses différents organes, notamment ses points de sécurité.