Accueil / Réglementation thermique / Certification énergétique : voici tout ce qu’il faut savoir

En ce qui concerne la certification énergétique, avec les nouvelles dispositions du 9 janvier 2013, les questions et les demandes de clarification de CasaNoi arrivent à temps. Nous avons posé les questions les plus récurrentes à l’architecte Luisa Tibaldi, du groupe Tecnit@lia, qui a bien voulu nous accorder sa collaboration.

Question : Comment calculer la classe énergétique d’un appartement ?

Réponse : Pour connaître la classe énergétique d’un appartement, vous devez surveiller la quantité d’énergie qui devrait être nécessaire pour répondre aux différents besoins liés à l’utilisation normale du logement, y compris, entre autres, le chauffage et le refroidissement.

Pour la location d’une maison, est-il nécessaire d’effectuer une certification énergétique ?

La réponse est oui. Le certificat de performance énergétique d’un bien immobilier est requis pour les actes notariés d’achat et de vente, pour les contrats de location et également pour la publication d’annonces immobilières.

Je loue une maison depuis un an maintenant et j’ai remarqué qu’elle est très humide et qu’en hiver, elle est pratiquement inhabitable. J’ai demandé un audit au propriétaire de la maison pour la certification énergétique, mais il m’a répondu qu’il ne l’avait pas. Il y a un bail régulier. Est-il possible de résilier le contrat pour défaut de certification ?

L’obligation de certification énergétique pour les bâtiments loués commence le 1er janvier 2012. Par conséquent, si votre bail a été conclu avant cette date, vous ne pouvez pas vous retirer en raison de l’absence de document.

Certification et qualification : quelles sont les différences entre les deux certificats ?

J’ai obtenu une certification énergétique en 2008 (selon le décret ministériel du 19 février 2007), après des travaux d’entretien/rénovation de ma maison, visant à améliorer l’efficacité énergétique. En lisant le certificat il y a quelques jours, j’ai vu que seul l’indice de performance de la climatisation en hiver a été évalué. Je suis conscient (corrigez-moi si je me trompe) que l’indice de performance énergétique global (utile pour identifier la classe énergétique) a également besoin de l’indice de performance énergétique pour la production d’eau chaude sanitaire. Cela signifie-t-il que mon certificat n’est plus valable ? Ai-je besoin d’une mise à jour ? Si elle est valable, comment puis-je identifier la classe énergétique de la maison avec uniquement l’indice de performance de la climatisation en hiver ?

La loi prévoit deux “certificats” différents aux fins de la certification énergétique. Le document qui a été fourni en 2008 était un certificat de qualification énergétique appelé à jouer le rôle d’un instrument de contrôle de la conformité, lors de la construction ou de la rénovation (comme dans son cas) des bâtiments, aux exigences d’amélioration de la performance énergétique. Le certificat énergétique est cependant appelé à jouer le rôle d’un instrument d'”information” du propriétaire et/ou de l’acheteur sur la performance énergétique et l’efficacité énergétique des bâtiments, évaluant la consommation énergétique globale.

En résumé, le certificat de certification énergétique diffère du certificat de qualification énergétique précisément en raison de la nécessité, prévue uniquement pour le premier, d’attribuer la classe d’efficacité énergétique.