Accueil / Blog / Comment améliorer l’efficacité énergétique de la maison

Une maison de classe énergétique A ou B a une consommation d’énergie plus faible et, par conséquent, des coûts de facturation beaucoup plus bas. C’est pourquoi il existe diverses incitations fiscales pour ceux qui achètent des maisons ainsi labellisées ou qui soumettent leur habitation à des travaux de réaménagement énergétique.

Alors qu’il peut être relativement facile de construire de nouveaux bâtiments de classe énergétique A (bien qu’un peu plus coûteux), les interventions sur les bâtiments existants peuvent être décourageantes.

Et pourtant, avec les bonnes interventions, il est possible de transformer un bâtiment existant en classe G (la plus basse), en classe A (la plus performante). Des coûts de travail qui peuvent sembler élevés au début, peuvent ensuite être amortis en quelques années, grâce à l’écobonus et aux économies plus importantes sur les coûts de fonctionnement.

Ces interventions augmentent la valeur économique d’une maison et améliorent le confort environnemental.

La première étape à franchir pour améliorer l’efficacité énergétique de la maison est de faire réaliser un diagnostic énergétique correct, afin de connaître les points faibles du bâtiment et d’intervenir pour y remédier.

Améliorer l’efficacité énergétique grâce à une isolation adéquate

L’enveloppe du bâtiment est la partie du bâtiment qui sépare l’intérieur de l’extérieur. Il se compose donc de murs, de planchers, d’un toit et de fenêtres. L’enveloppe des bâtiments anciens a souvent un coefficient de transmission thermique élevé, ce qui entraîne une mauvaise isolation et des pertes de chaleur considérables vers l’extérieur.

Ce sont donc les points de l’enveloppe où il faut d’abord intervenir en apposant des éléments capables d’isoler le bâtiment et de réduire la transmission. Une couche thermique, interne ou externe, peut être appliquée sur les murs.

Très souvent, cependant, ce sont les fenêtres et les portes qui sont le point de plus grande dispersion. Par conséquent, leur remplacement peut représenter une excellente amélioration si des produits plus performants sont utilisés, avec des profils à rupture de pont thermique et du double ou triple vitrage.

Améliorer l’efficacité énergétique en remplaçant les installations

Une autre intervention fondamentale pour la réduction de la consommation d’énergie est le remplacement des systèmes obsolètes, en particulier ceux pour la climatisation (chauffage et refroidissement) et pour la production d’eau chaude sanitaire.

Le remplacement de l’ancienne chaudière est déjà une opération efficace sur le plan énergétique.

L’ancien générateur de chaleur peut en effet être remplacé par une chaudière à condensation au gaz de nouvelle génération combinée à un système de vanne d’évacuation, ou par une chaudière à biomasse ou un générateur de pompe à chaleur.

Si vous devez ensuite travailler sur l’ensemble du système, vous pouvez envisager de remplacer l’ancien système de radiateurs par un système de chauffage par panneaux radiants, par exemple un chauffage par le sol, qui fonctionne à basse température et assure une répartition plus uniforme de la chaleur dans la pièce.

Les installations peuvent ensuite être intégrées à des systèmes d’énergie renouvelable.

En particulier, un système de panneaux solaires assurera la production d’eau chaude à usage domestique, tandis qu’un système photovoltaïque assurera la production de l’électricité nécessaire pour alimenter les appareils de la maison.

S’il s’agit de systèmes de stockage, l’absence de production les jours nuageux ou la nuit peut également être évitée, grâce à l’énergie stockée dans le réservoir de stockage.

Améliorer l’efficacité énergétique grâce à la domotique

L’installation d’un système domotique qui permet de gérer les systèmes en fonction de leur utilisation réelle peut contribuer à améliorer l’efficacité énergétique du bâtiment.

Ce n’est pas un hasard si ces systèmes viennent d’être ajoutés au bonus fiscal de 65 % de ces dernières années.

Grâce à la domotique, il est en effet possible de gérer à distance l’allumage des systèmes, en évitant de les maintenir en fonctionnement quand ce n’est pas nécessaire. Cependant, ces systèmes sont particulièrement importants pour surveiller en permanence la consommation.