Accueil / Modes de chauffage / Installer des poêles à pellets dans les immeubles d’habitation : la sécurité avant tout !

Toute personne qui achète un poêle, quel qu’il soit, doit prendre en considération la manière d’assurer une évacuation correcte de la fumée. Cela vaut naturellement aussi pour le poêle à granulés.

La décharge de gaz de combustion pour le poêle à granulés

Pour installer un poêle à pellets, il est nécessaire de respecter la norme UNI 10683, selon laquelle la sortie de fumée doit se trouver sur le toit et le conduit de fumée doit avoir des caractéristiques précises.

Elles figurent au point 4.2.2 et peuvent être résumées comme suit :

  • la décharge des gaz de combustion doit être verticale, les écarts par rapport à l’axe ne devant pas dépasser 45°.
  • doit être espacé des matériaux combustibles ou inflammables par un vide d’air ou des mesures d’isolation thermique spécifiques
  • avoir une section intérieure de préférence de forme circulaire ; si les sections sont carrées ou rectangulaires, elles doivent avoir des coins arrondis d’un rayon non inférieur à 20 mm
  • les sections rectangulaires doivent avoir un rapport maximal entre les côtés de 1,5
  • la section interne doit être constante, libre et indépendante.

Poêle à granulés dans une copropriété

L’article 34, paragraphe 53 du décret-loi 179/2012 (dit décret de développement – bis) a introduit des mises à jour sur l’installation de poêles à pellets dans les copropriétés.

En effet, l’article précise : “Les systèmes de chauffage situés dans des bâtiments composés de plusieurs unités doivent être raccordés à des cheminées, des conduits ou des systèmes d’évacuation des produits de combustion spéciaux, avec sortie au-dessus du toit du bâtiment au niveau prescrit par la réglementation technique en vigueur”.

En bref, la réglementation stipule désormais que tout rejet de fumées doit être effectué sur le toit et non plus sur le mur, comme cela était autorisé auparavant.

Les exceptions sont les générateurs de chaleur à haut rendement, comme les chaudières à condensation, pour lesquels la vidange murale est toujours autorisée, mais toujours dans le respect des règles de sécurité vues ci-dessus.

À la lumière de ces nouvelles réglementations, pour installer un poêle à granulés dans un condominium, il est nécessaire d’avoir une sortie de toit pour les gaz d’échappement.

Pour les appartements situés au dernier étage, il n’y a pas de problème, mais si vous voulez installer le poêle à un étage inférieur, vous devez faire passer la sortie de fumée par le conduit central.

Et si l’appartement n’a pas de conduit central ? Dans ce cas, le propriétaire du condominium individuel devra faire une évacuation qui monte jusqu’au toit, en respectant toutes les règles qui n’affectent pas les droits des tiers.

Il faut tout d’abord s’assurer que la décoration architecturale du bâtiment n’est pas endommagée par la présence du drain.

Deuxièmement, toutes les distances par rapport aux fenêtres et balcons des voisins doivent être respectées, comme le prévoient les normes suivantes :

Si ces règlements sont respectés, l’installation d’un poêle à granulés dans une copropriété ne nécessite pas l’approbation de l’assemblée de la copropriété, à moins que des dispositions expresses du règlement de la copropriété ne l’exigent.

Poêles à granulés sans cheminée

On parle de “poêles à granulés sans cheminée” et beaucoup peuvent penser que c’est la solution idéale pour en installer un dans un condominium.

En fait, il y a toujours un moyen de se débarrasser des gaz d’échappement. Dans ces modèles, l’éjection se fait par tirage forcé, puis avec un ventilateur électrique.

En cas de panne, les locaux pourraient être inondés de fumée. La loi exige donc qu’il y ait toujours une petite cheminée de toit pour garantir le tirage naturel.

Ainsi, même pour installer ce type de poêle dans les copropriétés, les mêmes règles doivent toujours être suivies.

Pour conclure, avant d’acheter un poêle à granulés dans une copropriété, vérifiez votre propre réglementation et l’assurance de la possibilité technique de pouvoir effectuer la décharge selon les règles prévues.