Accueil / Réglementation thermique / L’évolution des Réglementations Thermiques

La France a depuis un demi-siècle lutté contre le gaspillage en termes de consommation d’énergie. Elle est l’un des pays qui se sont engagés à lutte contre la dégradation écologique en mettant en place par exemple la Réglementation Thermique 2000. Revoyons l’évolution des Réglementations Thermiques depuis le début du XXIe siècle.

La RT 2000 : l’émergence du développement durable

La réglementation thermique 2000 est née de la constatation dans les années 90 de la dégradation de notre planète. L’encouragement du développement durable suite aux accords de Kyoto et de Rio a favorisé sa mise en place. L la France cherche réduire de 20 % de la consommation d’énergie par rapport aux années précédentes. La notion de l’économie d’énergie, de confort d’été et de garde-fous se développe renouvelant ainsi les normes dans la construction des bâtiments neufs et l’utilisation de certains appareils de chauffage. Elle est précédée de plusieurs versions et succédées par la RT 2005 et la RT 2012.

La RT 2005 : De nouveaux labels

Elle renforce les objectifs de la diminution de la consommation d’énergie des bâtiments neufs qui ont été amenés par la réglementation thermique 2000. La RT 2005 répond à la stratégie énergétique nationale énoncée par la loi du 13 juillet 2005. Avec la RT 2005, 5 nouveaux labels ont vu le jour pour certifier de la bonne qualité de la consommation d’énergie des bâtiments neufs. Il s’agit donc du label de Haute Performance Energétique (HPE), du label Très Haute Performance Energétique (THPE), du label Haute Performance Energétique énergies renouvelables (HPE EnR), du Très Haute Performance Energétique énergies renouvelables (THPE EnR) et du label BBC (Bâtiment Basse Consommation). Ces labels concernent plusieurs types de bâtiments.

La RT 2012, une réglementation ambitieuse

La réglementation thermique 2012 appelée aussi RT 2012, loi issue du Grenelle de l’environnement 2012, ambitionne à reformer les normes de construction des bâtiments afin d’être moins énergivores et préserver l’environnement. Elle est une suite logique à Réglementation Thermique de 2000 et de 2005. La réglementation Thermique 2012 vise à réduire d’une manière significative l’émission de CO2. Elle encourage donc énormément le recours à l’énergie renouvelable et des systèmes innovants comme la mise en place de panneaux solaires thermique. Elle contraint les entrepreneurs à mettre en place des isolations thermiques. Comme la Réglementation Thermique 2000, la réglementation thermique 2012 a comme objectif premier la consommation énergétique d’une maison en laissant moins échapper la chaleur.