Accueil / Réglementation thermique / Les exigences de la Réglementation Thermique 2012

Les exigences de la Réglementation thermique 2012 a amplement amélioré les gains en chaleurs des nouvelles maisons de nos jours. Il est donc important que la maison respecte ses obligations pour avoir un meilleur confort et une consommation acceptable de l’énergie. Quels sont donc les sollicitations à respecter ?

La consommation énergétique par m²

La réglementation thermique 2012, entrée en vigueur en 2013 a considérablement amélioré les résultats en termes d’isolation de la chaleur d’une maison neuve. Les exigences de la Réglementation Thermique 2012 contraste avec celles de ses prédécesseurs. Les objectifs réduisent par deux, les consommations énergétiques au mètre carré. En moyenne la consommation énergétique de la Réglementation Thermique 2012 se situe à 50 kW/m2/an contre 80 à 250 kW/m2/an dans le passé. Pour l’atteindre 2012 les exigences de la Réglementation Thermique, trois critères sont définis : la limitation de la consommation énergétique, le besoin bioclimatique) et une température intérieure de référence.

Déperdition des ponts thermiques

Les ponts thermiques constituent jusqu’à 40% de la consommation en chauffage dans une isolation d’une nouvelle bâtisse. Selon les spécialistes, « il s’agit de tous les défauts locaux du complexe isolant, l’idéal étant qu’il soit continu tout autour de l’espace habité. Ces discontinuités sont sensibles au niveau des menuiseries et de tous les raccords entre planchers, plafonds, balcons et murs extérieurs. » Jusque-là considéré comme insignifiant ne le sont plus désormais, car leur conséquence dans l’évacuation de la chaleur tient une place importante. Les exigences de la Réglementation Thermique 2012 obligent les constructeurs à ne pas outrepasser les ponts thermiques situés entre les planchers et murs extérieurs, mais aussi une frontière à la globalité des nombres de ponts thermiques d’un bâtiment.

Etanchéité à l’air

Une autre nouveauté de la réglementation thermique 2012 concerne l’infiltration de l’air dans un bâtiment. Elle peut en effet favoriser la surconsommation de l’énergie. Il est donc essentiel de mesurer l’étanchéité à l’air en mettant en place le test du « blower door ». Il s’agit de mettre la nouvelle maison dépression, afin de déterminer sa perméabilité à l’air extérieur. Lorsque cela est nécessaire certain professionnel injecte des films des fumées pour localiser des zones qui ne sont pas étanches. La réglementation thermique 2012 détermine la porosité à l’air globale des maisons individuelles et celle des logements collectifs à 1 m3/h.m². Il est donc évident que les l’étanchéité forment l’un des points essentiels de la réglementation thermique 2012.