Accueil / Réglementation thermique 2000 / L’isolation des combles selon la Réglementation Thermique

La réglementation thermique précise les normes à respecter lorsqu’on entreprend des travaux de rénovation en vue d’améliorer l’efficacité énergétique de son logement. Cette réglementation définit les performances thermiques minimales à observer en cas de travaux d’isolation mais aussi en cas d’installation ou de remplacement d’équipements.

La politique énergétique française

Les chocs pétroliers des années 70, la diminution des réserves d’énergies fossiles et le changement climatique ont obligé la France, comme le reste du monde d’ailleurs, à revoir sa politique énergétique. Il fallait tout mettre en œuvre afin d’assurer un approvisionnement suffisant et régulier en énergie tout en luttant contre le réchauffement climatique.

La loi POPE (Programmation fixant les Orientations de la Politique Énergétique) a été instaurée en juillet 2005 afin de réduire la consommation énergétique. Cette loi a donné naissance aux CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) remis aux fournisseurs d’énergie respectant le quota de vente imposé. On peut constater sur mescomblesgratuits.fr que les CEE permettent, aujourd’hui, de réaliser des travaux d’isolation thermique gratuitement.

La réglementation thermique

La réglementation thermique a été définie par l’arrêté du 3 mai 2007. Cet arrêté concerne les caractéristiques thermiques des bâtiments déjà construits ainsi que leur performance énergétique. Les normes énoncées dans ce décret ont été modifiées en mars 2017, les rendant encore plus strictes.

Les nouvelles exigences de la réglementation thermique vont de pair avec la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte dont une des principales préoccupations est la rénovation des bâtiments en vue d’économiser un maximum d’énergie.

Pour prétendre aux CEE ou aux autres aides comme, entre autres, le crédit d’impôt, l’éco-prêt à O% ou le taux de TVA à 5,5%, il faut que les matériaux utilisés pour les travaux d’isolation soient aux normes en plus d’être mis en œuvre par un professionnel labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

L’isolation des combles

Une toiture qui n’est pas isolée laisse passer 30% de la chaleur produite par le chauffage. Si cela représente une perte d’argent, cela représente aussi de la consommation d’énergie inutile et l’émission de gaz à effet de serre qui pourrait être évitée.

Les travaux d’isolation thermique sont différents si les combles sont aménagés ou non. Les combles perdus sont généralement isolés par la technique de soufflage qui projette des flocons d’isolant sur le plancher. Pour les combles aménagés, l’isolation se fait par la pose de laine de verre en rouleaux ou en panneaux semi-rigides sous le rampant.

Compte tenu des aides qui diminuent fortement le prix d’isolation des combles ou qui le réduisent même à zéro comme c’est le cas grâce aux CEE, ce travail peut être réalisé en priorité.